Accueil arrow Un message arrow Editos arrow La der des der
titre_edito.gif


Canon

LA DER DES DER ! 


La "dernière des dernières !". C’est ce que les poilus de la grande guerre 14-18 ont proclamé à leur retour des tranchées.
Vingt et un an plus tard, un conflit encore plus meurtrier allait ensanglanter la planète entière

 

La leçon n’avait pas servi, semble-t-il ; et – malgré les vœux les plus sincères – la promesse n’a pu être tenue.

 

"La volonté, mais non le pouvoir" !  C’est l’apôtre Paul qui a utilisé cette formule (Romains 7/18), pour illustrer l’incapacité de l’être humain à vaincre sa nature profonde.

 

Peut-être vous aussi avez-vous souvent affirmé avec conviction : "C’est la dernière fois!"... Et puis tout a recommencé...

Comme avant vous l’alcoolique, le drogué, ou le fumeur invétéré, vous avez cru au pouvoir de votre volonté pour vous débarrasser définitivement de "chaînes" invisibles mais bien présentes dans votre vie.

C’est la dernière fois ! … Et puis tout a recommencé

Mais il vous a fallu bientôt affronter la réalité : vous aviez bien la volonté, mais non la possibilité de vaincre en vous ce qui assombrit notre quotidien et obère gravement notre avenir : le péché !

 

Quelle qu’en soit la forme, le péché est le plus grand danger auquel nous soyons confrontés ici-bas : envahissant chaque domaine de notre pensée, il nous entraîne irrémédiablement de chute en chute ; et même si – après la énième défaite – nous proclamons notre volonté de nous en affranchir, nous sommes rapidement contraints de constater qu’il est plus fort que nous, et nous fait chaque jour un peu plus courir le risque grandissant d’une catastrophe éternelle !

 

Heureusement, la bonne nouvelle de l’Evangile a le "pouvoir" de nous libérer enfin du péché !

 

Jésus l’a dit : "Si le Fils (de Dieu) vous affranchit, vous serez réellement libres !" (Jean 8/36)

 

Pierre l’a confirmé : "Quiconque croit en Lui (Jésus) reçoit par Son Nom le pardon des péchés." (Actes 10/43)

 

Et Paul encore : "Le péché n’aura plus de pouvoir sur vous… puisque vous êtes sous la grâce." (Romains 6/14)

 

En Jésus-Christ, nous pouvons être libérés des chaînes du péché, et participer désormais à Sa victoire éternelle.

 

Pourquoi attendre encore ? Nos seules capacités morales ne pourront jamais vaincre notre nature pécheresse ; confions-nous plutôt en Celui qui n’a jamais péché, mais qui a volontairement donné Sa vie sainte sur la croix du Calvaire, pour que nous soyons délivrés de ce qui a toujours fait notre malheur, et nous entraîne toujours plus vite vers la perdition éternelle.

Si Jésus vous affranchit, vous serez réellement libres

Confessons nos fautes au Seigneur ; et offrons-Lui toute notre vie ; Il nous fera partager sa victoire pour ce temps et pour l’Eternité.

Avec Lui, ce sera vraiment "la der des ders !"... La dernière victoire du péché dans notre vie.

Par le pouvoir de Jésus, nous pourrons entamer une vie faite d’équilibre et de liberté, dans l’espérance joyeuse de partager aussi un jour Son triomphe sans les Cieux.

 

Lucien Marzocchi

 

Retrouvez tous les éditos ici