Accueil arrow Un message arrow Editos arrow Le pouvoir de rachat
titre_edito.gif


Des euros

POUVOIR DE...

RACHAT ?


Le thème du "pouvoir d'achat" est d'actualité. Les Français – comme la plupart des Occidentaux - apprécient leur mesure de bonheur à leur capacité à acquérir des biens matériels. Et comme les temps ne sont pas à l'abondance... la baisse du fameux pouvoir d'achat ne peut que provoquer grogne et insatisfaction.

 

Mais avez-vous entendu parler du pouvoir de "rachat" ?


Bien sûr, pour être "racheté", il faut d'abord avoir été "vendu" !

Oh ! Le vilain mot : vendu !!

Et pourtant la Bible dit que nous avons été vendus au péché.

L'apôtre Paul lui-même l'affirme : «...je suis charnel, vendu au péché» (Romains 7/14).


Et le concept se comprend facilement : par notre libre acceptation du péché, nous nous sommes "vendus" à l'auteur du péché.

En clair : chaque fois que nous avons sacrifié notre innocence, notre pureté, ou la simple vérité, pour profiter des avantages immédiats du péché... nous avons vendu notre âme au diable !

Quiconque se livre au péché est esclave du péché

Ce n'est pas sans raison que Jésus a déclaré que "quiconque se livre au péché est esclave du péché" (Jean 8/34).

C'est une terrible réalité.


Mais à l'époque de Jésus, il était possible de racheter un esclave.

L'affranchi libéré de sa misérable condition par le rachat volontaire d'un généreux donateur devait désormais vouer une reconnaissance éternelle à son bienfaiteur.


Et c'est exacement ce que la Bible dit du "pouvoir de rachat" de Jésus.


Pierre l'a exprimé ainsi : "...ce n'est pas par de l'argent ou de l'or que vous avez été rachetés de votre vaine manière de vivre... mais par le sang précieux de Christ" (1 Pierre 1/18).

Jésus a payé le rachat de notre âme par son propre sang.

Lui seul en avait le pouvoir.

Mourant à notre place à la croix du Calvaire, il a versé un sang pur, seul capable de purifier notre âme, et nous affranchir définitivement du péché.


Ne Lui devons-nous pas une reconnaissance éternelle ?


Nous vous invitons à cette heure même à vous confier entièrement au Sauveur, et à croire que son sacrifice au Golgotha a racheté votre âme du péché.


Vous deviendrez vous aussi un "racheté" de Jésus ; et , bénéficiaire du "pouvoir de rachat" de ce Maître généreux, vous pourrez en toute liberté l'adorer pour l'Eternité.


Lucien Marzocchi

 

 

Retrouvez tous les éditos ici